ArcelorMittal

Entreprise

  • Effectifs :
    • 9 employés soit 2,8 équivalents à temps plein
    • 4 accréditations pour aller et venir à leur guise dans les institutions européennes.
  • Nombre de rendez-vous officiels avec la commission : 67 rendez-vous soit 2 par mois.
  • Dépense environ 1 749 000 euros en lobbying, et touche 11 000 000 euros en subventions.
    http://www.arcelormittal.com

Première entreprise sidérurgique et minière au monde, ArcelorMittal est un poids lourd du lobbying au niveau de l’Union européenne, avec à son actif au moins 34 rendez-vous avec les hauts fonctionnaires de la Commission depuis novembre 2014. C’est l’un des principaux bénéficiaires du Système d’échange de quotas d’émission de l’Union européenne, un système profondément dysfonctionnel qui lui apporte des subventions publiques sans contribuer en rien à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Bien entendu, ArcelorMittal mène un lobbying forcené contre toute réforme de ce système.

Les émissions annuelles d’ArcelorMittal équivalent approximativement à celles de la République tchèque. Cette entreprise a cherché à diaboliser ou discréditer toutes les solutions proposées pour lutter contre le changement climatique, en insistant sur les risques de pertes d’emploi. Elle est aussi très active dans le cadre d’Eurofer, lobby du secteur de la sidérurgie qui a noué des liens étroits avec la DG GROW. En 2016, le conseil d’administration d’ArcelorMittal a accueilli un nouveau membre, Karel De Gucht, ancien commissaire européen au commerce.

Sources : Lobby facts , Transparency register, Corporate europe, Wikipedia

Quelques faits d’armes

Print Friendly, PDF & Email