The Bank of New York Mellon

Banque

  • Effectifs : 5 employés soit 2,25 équivalents à temps plein
  • 4 accréditations pour aller et venir à leur guise dans les institutions européennes.
  • Nombre de rendez-vous officiels avec la commission : 2 rendez-vous.
  • Dépense environ 899 999 euros en lobbying.
    https://www.bnymellon.com

Cette multinationale de la gestion d’actifs et des services de courtage est née juste avant la crise financière de 2008, suite à la fusion de Bank of New York (la plus vieille entreprise bancaire des États-Unis) et de la Mellon Financial Corporation. Les domaines d’intérêt stratégiques de l’équipe de lobbyistes de BNY Mellon sont les services financiers, la fiscalité, le commerce et le marché intérieur.

En 2010, l’ancien commissaire européen Charlie McCreevy, qui avait été en charge de la (dé)réglementation des marchés des produits dérivés, a intégré l’unité de vente des produits dérivés de BNY Mellon. Et ce malgré la déclaration de ce même McCreevy, l’année précédente, affirmant que « nous ne devons pas devenir captifs de ceux qui disposent des plus gros budgets de lobbying ou des lobbyistes les plus convaincants ». Il avait terminé son mandat à la Commission depuis un peu plus d’un an, et n’avait donc plus besoin de l’accord de cette institution (il n’a d’ailleurs pas cherché à l’obtenir). McCreevy, avec neuf autres directeurs, a quitté BNY Mellon en octobre 2012, mais il est impossible de savoir quelles informations obtenues dans le cadre de ses responsabilités publiques il a pu divulguer à cette banque.

Sources : Lobby facts , Transparency register, Corporate europe, Wikipedia

Quelques faits d’armes

Print Friendly, PDF & Email