Schéma National du Maintien de l’Ordre : journalistes et ONG au garde à vous !

interieur.gouv.fr

Présenté le jeudi 17 septembre 2020, le rapport du SNMO du Ministère de l’Intérieur, oblige les journalistes couvrant les manifestations ainsi que les ONG présentes à se conformer aux règles de dispersement demandées par les forces de l’ordre.

Le document souligne « que le délit constitué par le fait de se maintenir dans un attroupement après sommation ne comporte aucune exception, y compris au profit des journalistes ou de membres d’association (…) La nécessité de préserver l’intégrité physique des journalistes sur le terrain est réaffirmée. Eu égard à l’environnement dans lequel ils évoluent, les journalistes peuvent porter des équipements de protection, dès lors que leur identification est confirmée et leur comportement exempt de toute infraction ou provocation ».

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) rappelle par la voix de son secrétaire général, Dominique Pradié, dans le quotidien Libération du 18 septembre : « la philosophie de ce texte, c’est « hors de nos rangs, point de salut ». De son côté, Amnesty International, par la voix d’Anne-Sophie Simpere, toujours dans les colonnes de Libération, rappelle : « le terme « provocation » laisse une marge immense. Tous les journalistes doivent pouvoir se protéger ». Le ministère de l’Intérieur, de son côté, réaffirme sa position : « la présence de journalistes ne doit pas venir gêner la manœuvre de maintien de l’ordre. Il n’y a donc pas de garanties permettant aux journalistes de se maintenir en place ».

117 journalistes ont été empêchés de couvrir correctement les manifestations depuis le début de l’année en France. Le rapport de l’association Reporters sans Frontières 2020, classe la France 34e dans le monde pour la défense de la liberté de la presse et de la liberté d’expression. Un choix qui surprend d’autant plus au vu de l’actualité estivale et des nombreux faits divers qui l’on émaillée. La police doit réprimer les infractions, oui, mais elle doit choisir ses cibles.

Commission Affaires Intérieures de République Souveraine

Print Friendly, PDF & Email