Fleishman-Hillard

Conseil en relations publiques et lobbying

  • Effectifs :
    • 60 employés soit 32,25 en équivalent temps plein
    • 59 accréditations pour aller et venir à leur guise dans les institutions européennes.
  • Nombre de rendez-vous officiels avec la commission : 59 rendez-vous.
  • Dépense environ 6 999 999 euros en lobbying.
    http://www.fleishmanhillard.eu

« The power of true » (Le pouvoir du vrai), tel est le fort ambitieux slogan qu’a adopté Fleishman-Hillard, une des plusgrosses agences de relations publiques et de lobbying de laplanète. De toutes les structures de lobbying bruxelloises, c’est actuellement celle qui déclare le plus de dépenses. Fleishman a travaillé pour de nombreux clients, dont de grandes entreprises multinationales telles que Monsanto, Aviva, HSBC et ExxonMobil.

Monsanto a eu recours aux services de Fleishman-Hillard après avoir compris qu’elle avait un problème aussi bien avec sa propre image qu’avec celle des OGM qu’elle commercialise. GasNaturally, lobby des énergies fossiles, a également utilisé les services de Fleishman-Hillard pour propager l’idée que le gaz naturel (dont le gaz de schiste obtenu par fracturation hydraulique) pouvait tenir le rôle d’un carburant écologique « de transition », au moment même où se préparait la COP21, la Conférence de Paris sur le climat.

La réputation de Fleishman-Hillard de défendre des positions rétrogrades sur le climat ne date pas d’hier. Lorsque Chris Davies, eurodéputé ayant siégé pendant 15 ans à la commission de l’environnement du Parlement européen (et bien connu pour avoir beaucoup travaillé avec l’industrie de l’énergie),a mis en place sa propre structure de conseil en politique environnementale, il est devenu par la même occasion conseiller de Fleishman-Hillard.

Instrumentaliser les initiatives pour renforcer l’implication descitoyens dans l’élaboration des politiques européennes fait aussi partie de sa panoplie. En 2012, les bureaux bruxellois de Fleishman-Hillard proposaient, dans une publicité, de prêter main forte à toute entreprise souhaitant instrumentaliser à son profit l’Initiative citoyenne européenne (ICE). Cette nouvelle procédure permet aux citoyens européens, à condition de réunir un million de signatures dans au moins sept États membres, de présenter une pétition pouvant déboucher sur un texte législatif européen.

Fleishman-Hillard déclarait que son « équipe de professionnels aguerris en affaires publiques et à la communication en ligne peut vous aider à surveiller toute nouvelle ICE, à évaluer son impact potentiel, et à lancer votre propre ICE… Nous sommes bien placés pour prêter assistance à votre organisation en lançant des campagnes populaires paneuropéennes. »

Sources : Lobby facts , Transparency register, Corporate europe

Quelques faits d’armes

Print Friendly, PDF & Email