Hogan Lovells International

Cabinet d’avocats

Avec plus de 2500 avocats répartis dans plus de 40 bureaux dans le monde entier, Hogan Lovells est un cabinet juridique transnational spécialisé dans « la réglementation gouvernementale, les litiges et les affaires d’arbitrage, la gouvernance d’entreprise, la finance et la propriété intellectuelle ». En 2012, Hogan Lovells a aidé une entreprise de semi-conducteurs états-unienne à obtenir une exemption à la législation environnementale européenne, lui permettant de continuer à utiliser une substance potentiellement dangereuse dans la fabrication de puces informatiques.

Bien qu’il ne figure pas sur le Registre de transparence du lobbying de l’Union européenne, Hogan Lovells fait du lobbying, notamment en lien avec le TTIP/Tafta et ses dispositions relatives aux droits des investisseurs. Il fournit même l’un des deux présidents du conseil du Trans-Atlantic Business Council, Hugo Paemen, ancien haut fonctionnaire et responsable des négociations commerciales de la Commission.

Ce cabinet fait actuellement des affaires florissantes grâce aux tribunaux d’arbitrage qui permettent à des multinationales de poursuivre des gouvernements. Ces dernières années, Hogan Lovells a assisté plusieurs entreprises britanniques, par exemple Churchill Mining dans le cadre de sa plainte à 1 milliard de dollars contre le gouvernement indonésien qui avait révoqué son permis d’extraction de charbon sur l’île de Bornéo.

Sources : Lobby facts , Transparency register, Corporate europe

Quelques faits d’armes

Print Friendly, PDF & Email