European Chemical Industry Council (Cefic)

Association professionnelle

  • Effectifs :
    • 78 employés dont 49 équivalents temps plein
    • 24 accréditations pour aller et venir à leur guise dans les institutions européennes.
  • Nombre de rendez-vous officiels avec la commission : Plus de 80 rendez-vous soit environ 2,4 rendez-vous par mois.
  • Dépense environ 12 000 000 euros en lobbying, et touche 131 063 euros de subventions.
    https://cefic.org/

Le Cefic est la principale association professionnelle de l’industrie chimique européenne et aussi le lobby bruxellois doté du plus gros budget. La Commission a toujours été un partenaire bienveillant pour les lobbies de la chimie, et les a aidés à obtenir ce qu’ils voulaient.

Dans les années 2000, par exemple, le projet REACH de l’Union européenne, qui visait à améliorer la réglementation relative aux produits chimiques, a déclenché une offensive massive de lobbying de l’industrie. Le Cefic a mené le combat en utilisant des stratégies alarmistes et des campagnes de désinformation pour affaiblir le projet. Aux premières étapes du TTIP/Tafta, la Commission européenne s’est à nouveau inspirée de la liste de souhaits du Cefic et de son homologue états-unien l’American Chemistry Council, l’utilisant comme feuille de route pour les négociations. Le Cefic voit dans le TTIP/Tafta un moyen d’arriver à réduire encore les normes, déjà insuffisamment ambitieuses, introduites par REACH. La « coopération réglementaire » dans le cadre TTIP/Tafta pourrait offrir au secteur privé de multiples opportunités d’assouplir ces réglementations prétendument « pesantes ».

Le Cefic a joué un rôle clé dans la saga des perturbateurs endocriniens et s’est également tristement illustré par son opposition à toute politique climatique ambitieuse de la part de l’Union européenne. En 2015, il tirait la sonnette d’alarme sur la « fuite de carbone », c’est-à-dire le risque que les entreprises délocalisent à cause du coût trop élevé de l’énergie en Europe. Il a aussi utilisé sa position de sponsor du Sommet Entreprises et Climat, en amont du sommet pour le climat de la COP21, pour essayer de diluer toute référence aux études scientifiques sur le climat.

Sources : Lobby facts , Transparency register,Corporate europe

Quelques faits d’armes

Print Friendly, PDF & Email