CoronaVirus – À propos de l’aide de la Russie, Cuba et la Chine aux pays européens

Les médecins cubains à leur départ de la Havane direction l’Italie, le 21 mars 2020. | YAMIL LAGE / AFP

Alors que la Russie, Cuba et la Chine sont venus en aide notamment à l’Italie, et proposent leur soutien à de nombreux pays du monde face à l’épidémie de Covid 19, République Souveraine (RS) condamne les réactions de la presse atlantiste, empreinte de manichéisme.

Cette aide massive, en matériel comme en médecins, est accueillie avec enthousiasme par le Gouvernement italien et la population, à laquelle RS exprime sa solidarité.

Le gain d’influence induit, notamment pour la Chine, est à la mesure de l’incapacité de l’Union européenne à faire vivre la solidarité entre les Etats membres.  

Le fait de pointer le caractère intéressé de cette aide revient à faire preuve d’une indécence notoire vis-à-vis des victimes du sars-coV-2 qui en bénéficieront, aux vies ainsi sauvées, mais également d’une fausse indignation à dimensions variables tant l’intérêt bien compris guide l’aide internationale de l’empire américain depuis son affirmation comme grande puissance voilà un siècle et demi.

RS réaffirme ensuite avec force son opposition aux sanctions internationales qui n’ont d’efficacité que pour plonger ou maintenir les peuples dans la misère, à plus forte raison lorsque ces dernières sont dirigées contre des pays faisant preuve d’une telle solidarité internationale ou eux-mêmes frappés de plein fouet par la pandémie, comme l’Iran.

Si le Gouvernement français est lui aussi amené à solliciter l’aide de ces pays devant son imprévoyance, RS espère qu’il sera capable de s’en souvenir et de ne plus suivre aveuglément une ligne atlantiste contraire à son histoire.

Enfin, RS, dont de nombreux militants sont présents notamment dans les services de santé, réaffirme son soutien aux personnels soignants, qui méritent la reconnaissance de la Nation, mais également à tous les agents du service public présents aujourd’hui sur le terrain, et exprime sa solidarité aux victimes de cette pandémie.

Print Friendly, PDF & Email