Quelques Candidats

The Alternative Investment Management Association (AIMA)

L’AIMA est une structure de lobbying qui dépense des fortunes pour représenter les intérêts des fonds spéculatifs. En 2010, elle a été nominée au titre de « Pire lobbying de l’Union européenne » pour sa campagne mensongère visant à bloquer la réglementation relative aux spéculations les plus nuisibles du secteur financier.

Lire la suite...

General Electric Company

Son ancien patron, Jack Welch, est membre du Business Advisory Council (conseil consultatif des entreprises) de Donald Trump. Pour asseoir son influence, GE a mis en place une force de frappe « survoltée » à Bruxelles, avec déjà 60 rendez-vous avec les plus hauts responsables de la Commission depuis la fin 2014.

Lire la suite...

Fleishman-Hillard

La réputation de Fleishman-Hillard de défendre des positions rétrogrades sur le climat ne date pas d’hier. Lorsque Chris Davies, eurodéputé ayant siégé pendant 15 ans à la commission de l’environnement du Parlement européen (et bien connu pour avoir beaucoup travaillé avec l’industrie de l’énergie),a mis en place sa propre structure de conseil en politique environnementale, il est devenu par la même occasion conseiller de Fleishman-Hillard.

Lire la suite...

Clean Europe Network – European Litter Prevention Association (ELPA)

Les propositions de Clean Europe Network servent en réalité les intérêts de l’industrie des emballages. Il s’agit essentiellement de stratégies pour retarder toute mesure efficace pour régler le problème des déchets, comme les consignes sur les bouteilles et les canettes ou les dispositifs visant à faire payer la collecte et la gestion des ordures par les producteurs eux-mêmes.

Lire la suite...

Finsbury International Policy & regulatory advisors (FIPRA)

FIPRA est un habitué des embauches via les « portes tournantes », puisque Lucinda Creighton, ancienne ministre irlandaise des affaires européennes, Robert Madelin, l’ancien directeur général de la santé et de la protection des consommateurs de la Commission européenne, et John Bowis, ancien parlementaire européen et ancien ministre du gouvernement britannique, y officient.

Lire la suite...

Pfizer Inc. (PFE)

En 2003, trois employés de Pfizer sont contaminés par un virus créé par les laboratoires de la société. La société reconnaît les faits mais Becky McClain, une des employés contaminés, développe des symptômes plus graves que ses collègues. Elle se révolte et critique ouvertement les méthodes de Pfizer.

Lire la suite...

EUTOP

EUTOP est une agence de lobbying basée à Berlin. Elle fait partie des lobbies les plus actifs auprès de la DG FISMA, même si à l’époque elle n’apparaissait pas dans le Registre de transparence (où elle n’est enregistrée que depuis décembre 2016).Preuve que l’interdiction de rencontrer des lobbyistes non enregistrés devrait être élargie pour s’appliquer à tous les fonctionnaires de la Commission.

Lire la suite...

European Policy Information Center (EPICENTER)

Les informations fournies par EPICENTER sur son site Internet ou son entrée sur le registre ne permettent pas de comprendre clairement l’origine de son financement.
L’opacité de cette structure démontre comme souvent dans ces cas là la volonté d’utiliser le think tank comme cheval de Troie pour des idées ou des clients sulfureux qui ne pourraient pas s’exposer autrement.

Lire la suite...

Hill & Knowlton (H&K)

H&K a également facilité la tâche de la Trade Secrets & Innovation Coalition ( « Coalition pour l’innovation et le secret des affaires»), une association professionnelle qui a oeuvré à l’élaboration d’une directive européenne, adoptée en juin 2016, relative à la protection des « secrets d’affaires ».

Lire la suite...

Pour en savoir plus sur l'Union Européenne

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Bientôt disponible