Quelques Candidats

Daimler Aktiengesellschaft

Le groupe conserve des liens très étroits avec le gouvernement allemand (Eckart von Klaeden, un ancien conseiller d’Angela Merkel, est devenu lobbyiste pour Daimler en 2013), sur lequel il peut compter pour relayer fréquemment les positions de l’industrie à Bruxelles et écraser les politiques qui ne sont pas à leur goût. Daimler est également un généreux donateur de plusieurs partis politiques allemands.

Lire la suite...

Bertelsmann Stiftung

En Allemagne, la fondation a accumulé une grande expérience dans la diffusion des idées les plus néolibérales, comme la fin de la gratuité de l’éducation. À Bruxelles, Bertelsmann Stiftung a contribué aux relations étroites et malsaines entre la Commission et le secteur privé en embauchant en 2015 l’eurodéputée et ancienne commissaire Viviane Reding dans son conseil d’administration, et ce malgré les inquiétudes relatives à un possible conflit d’intérêts.

Lire la suite...

Amazon

Amazon ne lésine pas sur le lobbying à Bruxelles, en particulier en ce qui concerne la législation européenne relative à la protection des données. Cette multinationale a réussi avec d’autres à convaincre un grand nombre d’eurodéputés de déposer des centaines d’amendements rédigés par l’industrie elle-même dans le cadre du débat sur la refonte de cette législation en 2013.

Lire la suite...

ArcelorMittal

Les émissions annuelles d’ArcelorMittal équivalent approximativement à celles de la République tchèque. Cette entreprise a cherché à diaboliser ou discréditer toutes les solutions proposées pour lutter contre le changement climatique, en insistant sur les risques de pertes d’emploi.
En 2016, le conseil d’administration d’ArcelorMittal a accueilli un nouveau membre, Karel De Gucht, ancien commissaire européen au commerce.

Lire la suite...

The Bank of New York Mellon

En 2010, l’ancien commissaire européen Charlie McCreevy, qui avait été en charge de la (dé)réglementation des marchés des produits dérivés, a intégré l’unité de vente des produits dérivés de BNY Mellon. Et ce malgré la déclaration de ce même McCreevy, l’année précédente, affirmant que « nous ne devons pas devenir captifs de ceux qui disposent des plus gros budgets de lobbying ou des lobbyistes les plus convaincants ».

Lire la suite...

Bayer AG

Bayer est une vieille habituée des polémiques et cela ne semble pas près de changer. Depuis les prescriptions d’héroïne contre la toux aux enfants de la Belle Époque aux plus récentes tentatives de faire adopter une réglementation plus souple en matière d’OGM et de pesticides en Europe, Bayer semble incapable de résister à la tentation de s’engager dans les dossiers politiques les plus brûlants.

Lire la suite...

Kreab

Kreab a recruté d’anciens parlementaires européens et hauts fonctionnaires afin d’obtenir des informations internes et d’avoir accès aux décideurs influents dans des domaines tels que la banque, le commerce, la concurrence et la technologie.

Lire la suite...

Accenture PLC

Considérée comme une des plus grandes entreprises de conseil dans le monde, Accenture fait notamment partie du Fortune Global 500 (classement des 500 premières entreprises mondiales), réunit environ 435 000 salariés et opère dans plus de 120 pays, mais l’ombre du scandale d’Enron plane toujours.

Lire la suite...

Edelman Public Relations Worldwide

Il compte parmi ses plus gros clients General Electric, Chevron et la Chambre états-unienne du commerce, et parmi les plus récents, ExxonMobil et Fediol, qui défend les intérêts de l’industrie de l’huile de palme, liée à la destruction des forêts tropicales.

Edelman s’était distingué en conviant les eurodéputés à une dégustation d’aliments OGM organisée officiellement au nom du « Farmers Biotech Network » (Réseau biotechnologique des fermiers), en réalité un groupe-écran du lobby des biotechnologies EuropaBio, lequel avait financé toute l’opération.

Lire la suite...

Pour en savoir plus sur l'Union Européenne

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Bientôt disponible