Quelques Candidats

Finsbury International Policy & regulatory advisors (FIPRA)

FIPRA est un habitué des embauches via les « portes tournantes », puisque Lucinda Creighton, ancienne ministre irlandaise des affaires européennes, Robert Madelin, l’ancien directeur général de la santé et de la protection des consommateurs de la Commission européenne, et John Bowis, ancien parlementaire européen et ancien ministre du gouvernement britannique, y officient.

Lire la suite...

Amazon

Amazon ne lésine pas sur le lobbying à Bruxelles, en particulier en ce qui concerne la législation européenne relative à la protection des données. Cette multinationale a réussi avec d’autres à convaincre un grand nombre d’eurodéputés de déposer des centaines d’amendements rédigés par l’industrie elle-même dans le cadre du débat sur la refonte de cette législation en 2013.

Lire la suite...

European Smoking Tobacco Association (ESTA)

Certains contacts avec cette industrie ont été à l’origine de fortes controverses suite aux révélations sur les pressions des lobbies durant la révision de la directive européenne relative aux produits du tabac, controverses qui ont culminé avec le scandale du Dalligate. En 2012, John Dalli, alors commissaire européen à la santé, a été contraint de démissionner à cause des liens allégués qu’il entretenait avec les lobbies de l’industrie du tabac.

Lire la suite...

Clean Europe Network – European Litter Prevention Association (ELPA)

Les propositions de Clean Europe Network servent en réalité les intérêts de l’industrie des emballages. Il s’agit essentiellement de stratégies pour retarder toute mesure efficace pour régler le problème des déchets, comme les consignes sur les bouteilles et les canettes ou les dispositifs visant à faire payer la collecte et la gestion des ordures par les producteurs eux-mêmes.

Lire la suite...

Siemens

Siemens, une grosse machine de lobbying, est un conglomérat allemand et le premier fabricant de matériel électronique en Europe. Il bénéficie d’un très bon accès à la Commission puisque ses employés s’y sont rendus 26 fois pour des rendez-vous de haut niveau en 2015 et 2016. Siemens a été impliqué dans des scandales de corruption dans plusieurs pays, par exemple pour des pots-de-vin versés à des membres du gouvernement grec afin d’obtenir des contrats pendant les Jeux olympiques d’Athènes de 2004.

Lire la suite...

The Alternative Investment Management Association (AIMA)

L’AIMA est une structure de lobbying qui dépense des fortunes pour représenter les intérêts des fonds spéculatifs. En 2010, elle a été nominée au titre de « Pire lobbying de l’Union européenne » pour sa campagne mensongère visant à bloquer la réglementation relative aux spéculations les plus nuisibles du secteur financier.

Lire la suite...

INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES (IBM)

En 2015 et en 2016, IBM faisait partie des dix premières entreprises affichant le plus grand nombre de réunions avec les commissaires européens et d’autres hauts fonctionnaires de la Commission. De l’autre côté de l’Atlantique, le non moins influent patron d’IBM, Ginni Rometty, siège au Business advisory council (Conseil consultatif des entreprises) du président états-unien Donald Trump (dissous en août 2017).

Lire la suite...

Burson Cohn & Wolfe (anciennement Burson-Marsteller )

Burson-Marsteller fait partie des plus grandes firmes de conseil en relations publiques et en lobbying de la planète, et est sans doute l’un des plus puissants acteurs bruxellois au service des entreprises privées. Burson-Marsteller a travaillé pour la Junte argentine après la disparition de 35 000 civils, pour redorer l’image du dictateur roumain Nicolae Ceausescu, celle de la famille royale d’Arabie saoudite, ou encore pour le compte du parti politique au pouvoir en Ukraine.

Lire la suite...

Chevron

En 2016, il a été démontré que Chevron avait fait du lobbying auprès de l’Union européenne pour que les investisseurs étrangers aient légalement le droit de remettre en question les décisions gouvernementales dans le cadre du projet de traité de libre échange TTIP/Tafta entre les États-Unis et l’Union européenne.

Lire la suite...

Pour en savoir plus sur l'Union Européenne

Bientôt disponible

Bientôt disponible

Bientôt disponible